La Revue des deux îles 2019

La Revue des deux îles 2019

« Insurbanisme » comparé des îles de Houat et d’Hoedic

Jules Millour-Meffroy, David Bizeul

L’étude des archives et du terrain permettent de retracer l’évolution de l’habitat des deux îles, en soulignant les particularités de chacune. Les conditions socio-économiques ont des répercussions dès la fin de la première guerre mondiale sur la singularité de chaque emprise urbaine. La physionomie si différente des deux villages aujourd’hui résulte largement d’un renouveau économique précoce à Houat, favorisée par la construction d’un port n’asséchant pas en 1956, renouveau que ne connaît l’île d’Hoedic que plus tard, et partiellement, alors que des règles contraignantes d’urbanisme étaient instaurées et le foncier communalisé.

De l’hôtel du Sémaphore à l’hôtel des Cardinaux

Christine Hartemann

En 1927, Jocelyn Veuillet, le fils de la sage-femme des deux îles, fait construire à l’ouest du village un bâtiment, alors connu des Hoedicais comme la « maison du boulanger ». Quelques chambres y sont louées à l’occasion. Après la guerre, le lieu devient officiellement l’hôtel du Sémaphore, puis au début des années 1980, l’hôtel des Cardinaux. Un lieu singulier, socialement important, où se sont nouées de multiples rencontres, qui a vécu et continue de vivre grâce à ceux qui y travaillent et le fréquentent.

 

Jean Noël Lanoë, recteur de Houat et d’Hoedic depuis l’an 2000

Alain Vielvoye

Recteur des îles de Houat et d’Hoedic depuis 20 ans, après 35 de ministère sur le continent en tant que professeur, aumônier, curé de paroisse, délégué diocésain à la communication... tel est le parcours particulièrement riche de Jean Noël Lanoë. L’homme est à la hauteur de son itinéraire, guidé par l’importance du « être avec », reconnu par tous, parfaitement intégré à la population dans une période d’importante évolution de la vie insulaire. Personnalité discrète et réservée, avec son accord, nous avons cherché à mieux le connaître.

 

Les chauves-souris sur l’île d’Hoedic

Josselin Boireau

Les chauves-souris sont des mammifères rares et menacés. Les travaux d’inventaire menés à Hoedic ont permis d’en identifier cinq espèces. Parmi celles-ci, la Pipistrelle commune Pipistrellus pipistrellus, semble particulièrement abondante sur l’île.

 

Le Règlement d’Hoedic depuis 1822

Pierre Buttin, Bernard Audollent

Un épais cahier intitulé « Règlement d’Hoedic depuis 1822 » a été rédigé et annoté par des recteurs d’Hoedic entre 1822 et 1883. Ce règlement publié dans une version abrégée et remaniée en 1880, reprise ultérieurement sous le titre de « Charte des îles bretonnes », est ici proposé dans sa version intégrale telle que consignée dans le manuscrit.

 

Le Règlement d’Hoedic depuis 1822, genèse d’une légende

Pierre Buttin

Un document de la paroisse d’Hoedic intitulé le « Règlement d’Hoedic depuis 1822 »a été rédigé et annoté par des recteurs d’Hoedic entre 1822 et 1883. Dans le contexte d’anticléricalisme du XIXᵉ siècle, les récits apologétiques qu’en font des chroniqueurs de passage sur l’île, en particulier l’abbé Delalande en 1850 et François Escard en 1880, puis le juriste parisien Jules Lacointa en 1882, vont alimenter tout un imaginaire encore prégnant en ce début du XXIᵉ siècle, d’une charte ayant régi à Houat et à Hoedic des républiques insulaires idéales sous l’autorité de leur recteur.

 

20 ans d’aventure éducative à Hoedic

Arnaud de Guibert

De toutes les aventures humaines, l’éducation est la plus mystérieuse, car elle consiste à éveiller une liberté à des horizons nouveaux. Aussi ces 20 ans d’aventure éducative n’étaient pas écrits à l’avance, mais ils se sont laissés façonner par une île et ses habitants, la mer et les exigences de la navigation, des éducateurs, l’association Cap Vrai, et surtout par les jeunes qui ont participé à ces camps. Écrire, c’est se donner la possibilité de relire et de relier. C’est aussi partager une expérience, et s’ouvrir à d’autres rencontres.

 

Le requin pélerin, un géant des mers

Alexandra Rohr

Bien que le requin pèlerin soit le deuxième plus grand poisson au monde, il n’en reste pas moins un hôte très discret de nos eaux. Il y a plus de 20 ans, l’Association pour l’étude et la conservation des sélaciens (APECS) s’est donnée pour objectif l’étude de cette espèce mystérieuse et menacée. Nous vous invitons à découvrir ce que l’on sait aujourd’hui de ce géant et de son histoire.

 

Jean-Jean, bon comme son bon pain

Matthieu Noli

Personne n’a pu nous dire quoi que ce soit de négatif sur Jean le Fur, qui a régalé Hoedic avec son pain pendant près de vingt ans avant de rayonner avec son beau regard et sa poignée de main franche jusqu’à sa mort, survenue le 21 juillet 2017. Jean-Jean avait soixante-dix ans. Qu’il nous soit permis de lui rendre ici un hommage à la mesure de sa massive bonté.

 

Notes de Melvan

  • La complainte des cariquelles, Anne Frichet
  •  Natura 2000, c'est parti pour les îles d'Houat et d'Hoedic, Anne Aurière et Anahita Marzin

 

Commander :

Format 16x24 - xxx p. - ISSN : 1768-5834 - ISBN : 978-2-9520979-6-3 - 20,00 €

Disponible à la vente dans les commerces des deux îles
Disponible à la vente en ligne (Paypal)

 

Partager :

Les autres numéros de la Revue des deux îles

Ce site ne collecte aucune donnée personnelle sans votre consentement préalable.

Consultez notre Politique de confidentialité ou apprenez à gérer vos paramètres : En savoir plus

J'ai compris

Nous ne collectons que des données statistiques anonymes via des services tiers tel Google analytics.

Aucune donnée personnelle n'est collectée sans votre consentement préalable.Vous pouvez accepter ou refuser les cookies et traceurs au cas par cas ou bien les refuser systématiquement.
Vous pouvez à tout moment choisir de désactiver ces cookies.
Pour paramétrer votre navigateur, cliquez sur "Outils" (ou préférences dans Safari) et choisissez les options appropriées.