La Revue des deux îles 2014

La Revue des deux îles 2014

Naufrage du cuirassé France dans le passage de la Teignouse (1922) 

Gilles Millot, Robert Giraud 

Dans la nuit du 25 au 26 août 1922, par grand beau temps, le cuirassé France, fleuron de la Marine française d’entre les deux guerres, coule en quelques heures entre Quiberon et Houat dans le passage de la Teignouse, après avoir déchiré sa coque sur une tête de roche inconnue. Le sauvetage aussitôt s’organise et seuls trois disparus sont à déplorer sur les 980 membres d’équipage. Le démantèlement de l’épave, devenue une gène à la navigation, ne s’achèvera qu’en 1958. 

Hoedic et Houat dans le dictionnaire d’Ogée, 1778-1780 

Christine Hartemann

La politique de laïcisation menée tambour battant par la IIIe République entre les années 1880 et 1905 ne pouvait ignorer aucun des territoires de la République. Les îles de Houat et Hoedic n’ont donc pas échappé à la règle et ont été soumises tant bien que mal à la règle commune en matière d’administration communale et d’organisation de l’enseignement. Cela ne s’est pourtant pas fait sans mal, en grande partie à cause de la pauvreté endémique de ces îles, ni sans heurter les traditions de gouvernance religieuse profondément ancrées sur ces terres isolées. Il s’agit d’un moment-clé de l’histoire des îles qui marque un passage entre un fonctionnement coutumier assez particulier et la réintroduction progressive dans la loi commune de la République. 

De la théocratie à la laïcité, tentative de normalisation « républicaine » des îles de Houat et Hoedic à la fin du XIXe siècle 

Valentine Zuber

La politique de laïcisation menée tambour battant par la IIIe République entre les années 1880 et 1905 ne pouvait ignorer aucun des territoires de la République. Les îles de Houat et Hoedic n’ont donc pas échappé à la règle et ont été soumises tant bien que mal à la règle commune en matière d’administration communale et d’organisation de l’enseignement. Cela ne s’est pourtant pas fait sans mal, en grande partie à cause de la pauvreté endémique de ces îles, ni sans heurter les traditions de gouvernance religieuse profondément ancrées sur ces terres isolées. Il s’agit d’un moment-clé de l’histoire des îles qui marque un passage entre un fonctionnement coutumier assez particulier et la réintroduction progressive dans la loi commune de la République. 

Le roi de l’île des canards dans Le Lampion de Berluron 

Berluron, alias Claude Guillaumin

Le journal  satirique Le Lampion de Berluron, dans une écriture dysorthographique et un style fleuri, prend pour cible le recteur de Houat Jean-Marie Lavenot, l’affuble d’une couronne, comble ses poches de bouteilles de vin et le promeut « Roi de l’île des canards ». Cette publication parait à l’acmé des rivalités entre les recteurs des îles de Houat et d’Hoedic et les républicains de Belle-Île. 

Les végétations de l’archipel de Houat et Hoedic, présentation synthétique 

Erwan Glemarec

L’article propose une présentation synthétique des principales végétations de l’archipel de Houat et Hoedic. L’objectif est de permettre aux lecteurs de mieux cerner la diversité des groupements végétaux et la richesse environnementale de ces territoires insulaires. 

Gardien de phare aux Grands Cardinaux 

Philippe Viard

Le phare des Grands Cardinaux, au large d’Hoedic, a été automatisé en 1973. L’un des deniers gardiens qui y a été affecté témoigne sur la vie quotidienne et le service de ce phare en mer, où la relève ne se faisait que toutes les deux semaines. 

Aperçu des champignons ascomycètes de l’archipel Houat-Hoedic 

Jean-Paul Priou

Les ascomycètes représentent le groupe de champignons le plus important en nombre et le plus répandu dans le monde. Ce n’est pourtant pas le plus connu. Les morilles et les truffes en sont les représentants emblématiques mais il existe une grande variété de formes et de couleurs que cet article essaie de restituer avec l’exemple des espèces présentes à Houat et à Hoedic. L’enquête d’identification des ascomycètes sur les deux îles nous amène à réfléchir sur la biodiversité et sur la complexité du vivant. 

Dépôts sédimentaires récents et sables rouges à  l’île de Houat 

Louis Chauris

la plage de Treac'h Salus, ces sables ont été exploités comme émeri dans la deuxième partie du XIXe siècle. Dans cet article, les nombreux endroits où l’on trouve des sables à minéraux lourds, notamment des grenats, sont décrits précisément. On pourra constater la convergence de la nature des sables entre Houat et Hoedic mais aussi quelques différences.

La fin du Chemin de Fer à Hoedic 

Auguste Conan 

Tous les naufrages ne sont pas des tragédies. Celui du Chemin de Fer en 1938 sur la côte sud d’Hoedic n’a connu aucune perte humaine, mais a suscité un étonnant va-et-vient pour la récupération de l’épave, insulaires, gendarmes, assureur et propriétaire, digne d’une séquence de bandes dessinées. 

Presse locale et vie quotidienne à Houat 1982-1994 

Alain Vielvoye

Les années quatre-vingt à Houat connaissent d’importantes évolutions qui vont s’accélérant et qui prolongent des initiatives prises peu avant. La situation de l’île est plutôt favorable, même si elle est instable. Début des années quatre-vingt-dix, les atouts, les points forts subsistent, mais on s’interroge de plus en plus sur le futur. La pression économique sur la pêche, activité dominante, est de plus en plus forte. De nombreuses décisions, qui préparent l’avenir, sont prises. Seront-elles suffisantes pour perpétuer l’identité insulaire ?

 

Commander :

Format 16x24 - 198 p. - ISSN : 1768-5834 - 20,00 €

Disponible à la vente dans les commerces des deux îles
Disponible à la vente en ligne (Paypal)


 

Partager :

Les autres numéros de la Revue des deux îles